mardi 1 septembre 2009

Ces sports qu'on nous cache

Si certains sports n'existent que par les média qui vivent dessus (je pense au catch, au football ou aux enterrements en mondovision, mais il y en a des quantités), d'autres n'existent que par l'engagement des sportifs qui les pratiquent. Ces dernier sont souvent moins commentés et moins documentés, ils se retrouvent avec des articles misérables dans Wikipédia – on me signale dans l'oreillette que l'intégralité des joueurs de ligue 2 de Kalmoukie ont maintenant leur biographie sur Wikipédia en turkmène, et que les clubs de division d'honneur du Liechtenstein sont maintenant sur Wikipédia en luxembourgeois, avec la liste exhaustive des entraîneurs1 ; les traductions devraient commencer dès que les critères d'admissibilité auront été revus.

Je vais maintenant dresser une liste de sports méconnus, avec les développements qu'on verra peut-être un jour sur Wikipédia2.

Cracher de bigorneau


L'article existe depuis longtemps déjà sur Wikipédia, à connaître impérativement si l'on veut marquer des points en société. Entamer une discussion sur la différence des résultats des compétitions hommes et femmes – voire sur la nationalité des champions –, de préférence avec des gens qui n'ont pas lu l'article.

Lancer de bouse


Qu'est-ce qu'un comice agricole sans l'élection de miss boudin blanc3 et sans son épreuve de lancer de bouse ? Disserter sur la consistance de la bouse, s'interroger sur la préparation de la bouse : séchage naturel ou bouse au ciment prompt ? Se demander pensivement en quoi consiste l'entraînement des candidats.

Élection de miss T-shirt mouillé Camping des Flots-Bleus


À comparer avec l'élection de miss boudin blanc ci-devant citée. Se demander, en regardant les photos, à quoi ressemble le vainqueur du lancé de bouse – sujet intarissable, surtout à l'heure de l'apéritif.

Course en sac


Les titulaires du BAFA forcent nos chères têtes blondes à pratiquer ce sport, mais quid des pratiques professionnelles de ce sport cabalistique ?
Les révélations de la cabale, la vraie, celle qui n'existe pas seraient nécessaires d'une part à la rédaction d'une série de reportages sur Wikinews, puis à la rédaction d'un Wikibook qui donnerait toute la méthode4, et d'illustrations d'une qualité irréprochable.

Trou du cul


Se passe de commentaires, toutes les règles – même les variantes locales les moins documentées – sont dans l'article. Un article de référence en matière de sport négligé par la presse spécialisée. Se demander, en particulier en présence d'autres wikipédistes le rôle éditorial des robots dans un cas semblable.

Course en déambulateur


Ne reculant devant aucun sacrifice5, votre serviteur s'est fendu d'un véritable reportage6 sur le terrain7 :

La fête annuelle de l'EHPAD la Brise-Marine était prévue depuis un an. Les préparatifs n'ont commencé que récemment, nous a confié notre contact à la direction. Au départ de la course en déambulateur étaient alignés quatre candidats : M. Alfred, vétéran de l'épreuve puisqu'il en était pour la septième fois sur la ligne de départ ; M. Jojo, le cadet de la compétition avec 65 ans ; M. Gaston, standardiste en retraite ayant subi un quintuple pontage coronarien au moi de mars ; et M. Marcel, le régional de l'étape, puisqu'il est né dans le bâtiment, qui servait de maternité avant d'être transformé en EHPAD. Le parcours a été considérablement allongé, nous a expliqué notre contact, puisqu'un tour de pelouse a été ajouté au parcours de l'an dernier.

Le départ a été donné à 10 h précises par l'intendant de l'établissement, qui s'est déclaré très ému. Dès le départ, les candidats se sont classé dans l'ordre que le parcours ne devait pas changer. La ligne droite du couloir de l'administration a joué son rôle de mise en jambes, mais arrivé au tournant de l'ascenseur, M. Jojo a été contraint à l'abandon par l'équipe médicale sur ces mots : « bien sûr, un quintuple pontage, ça ne facilite pas... L'an prochain, si la kiné se passe bien, je tenterai le marathon. » Il a rejoint le CHU, la gendarmerie a homologué le record de vitesse de l'ambulance : 270 km/h sur route départementale.

Dans le couloir du deuxième étage, le classement était déjà établi : les candidats étaient par ordre alphabétique que la course ne devait plus changer. Arrivé dans l'escalier de service entre le deuxième et le rez-de-chaussée, le peloton a été rattrapé par une chute à l'arrière : M. Marcel s'est pris les pieds dans les pantoufles, il a entraîné dans sa chute ses compétiteurs. Les candidats ont dû remonter du sous-sol, où ils étaient tombés, afin de poursuivre le parcours prévu dans la salle des visites, M. Gaston a essayé de frapper M. Alfred avec son déambulateur. L'intendant de l'établissement nous a confié qu'il existait une rivalité entre les deux concurrents au sujet de la « customisation du déambulateur », la fédération internationale de course en déambulateur (FICD) n'a semble-t-il pas tranché la question à ce jour.

Après un tour de pelouse dans le parc de l'établissement, les candidats ont franchi la ligne dans l'ordre alphabétique : M. Alfred inoxydable, M. Gaston et M. Marcel. Le jury a rétrogradé M. Gaston en troisième place pour « comportement anti-sportif en salle des visites ». La coupe a été remise au vainqueur par Mme Germaine, 82 ans. La fête annuelle s'est poursuivie dans la bonne humeur.

Notes


1. La liste des masseurs et des ramasseurs de balle (avec drapeaux dans le texte pour les nationalités) ne devrait pas tarder. Un peu de patience : le masochisme des bénévoles qui écrivent ces listes est sans limites.
2. Ou pas.
3. À ce propos, se souvenir impérativement de cette saillie d'Audiard – coutumier des saillies et du meilleur goût français – : « On n'emmène pas de saucisses quand on va à Francfort. » Au sujet de cette citation, se demander à quelle entrée de Wikiquote on aimerait mieux la retrouver.
4. Un peu comme le Wikibook sur le moonwalk.
5. Formule classique du casse-plume qui tire à la ligne, attitude symptomatique de l'encyclopédiste amateur qui aimerait bien avoir un label « article de qualité » sans avoir de références pour étayer ses assertions les plus fantaisistes. Derrière un tel préambule, toute mauvaise foi n'est pas à exclure.
6. Quand je dis « reportage », je pense, après avoir un peu épluché la PQR, pouvoir me tenir au niveau des chiens écrasés, en évitant l'écueil du repompage texto de la dépêche d'agence. Que de l'original, donc, que du vrai, et pas de chiqué.
7. En l'occurrence, le terrain était l'EHPAD la Brise-Marine, juste en face du camping des Flots-Bleus.

4 commentaires:

Pymouss a dit…

Non, je ne ferai pas de commentaire facile pour lier la dernière épreuve citée à une wiki-blogueuse bien connue de nos services :D

Coyau a dit…

Je ne vois pas...

darkoneko a dit…

...je crois qu'on a eu la même pensée (pardon)

DC a dit…

Excellent !

J'ai beaucoup aimé en particulier "le rôlé éditorial des robots"...

Enregistrer un commentaire