lundi 29 novembre 2010

Comment écrire un chouette petit article sans rien y connaitre, travaux pratiques

On m'a envoyé un mail qui disait en substance « Oh, oh, oh ! regarde ça » (je résume). En général, je ne lis pas les mails qui commencent par une voyelle. C'est une question de principe. Comme tout bon principe qui se respecte, il faut y faire des entorses de temps en temps. Donc j'ai lu, avec 15 jours de retard.

Comme vous avez cliqué plus haut, vous avez compris qu'effectivement ça valait le coup de se tordre de rire.

Arrivé à ce point, je me demande ce qu'en dit Wikipédia. Du laconique, on passe au télégraphique : « Le 4 novembre 2010, un pan du clocher de l'église s'effondre. » ajouté le jour même dans le paragraphe Histoire de la commune. C'est d'ailleurs la seule chose qui est dite de l'histoire de la commune.

« Uh-uh, me dis-je en moi-même, au travail ! », car j'ai le sens de la répartie. Et je commence à préparer un canevas d'article. Autant dire que je ne connais rien de cette histoire, de cette église, mais une rapide recherche sur la base Mérimée, sur la base Palissy, sur la carte, etc. je me rend compte qu'il y a des choses à dire sur l'église en question (elle est là depuis 8 ou 9 siècles, il y a des tas de trucs et de machins dedans, elle a été étudiée par des gens compétents, etc.)

Donc je sors mon manuel du « comment faire quand il y a à dire, mais que je n'en sais rien » (paragraphe Petit a, grand 1 : créer une ébauche sympa avec trois bâtons et un bout de ficelle). Et je lance la chose.

Bien sûr, si vous passez dans le coin, vous pouvez prendre des photos, en plus de faire des photos originales, ça permettra de pousser l'article un peu plus loin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire