vendredi 27 août 2010

Message perso pour la cabale, la vraie, celle qui n'existe pas

Et voila, à chaque fois que je vais boire des trucs avec la cabale, la vraie, celle qui n'existe pas, je me prépare pour avoir des trucs intéressants à dire. Et à chaque fois, quand j'arrive, j'ai tout oublié.

Hier soir, on a bu un verre dans un bar qui n'existe pas, à une adresse qui n'existe pas. C'était très bien.

Et en y allant, j'ai été frappé (comme je le suis depuis les quelques mois que ne pense à regarder ça) par ce truc fondamental avant de l'oublier complètement en arrivant. En fait c'est une sorte de cauchemar : à chaque fois en y allant je me fais la même réflexion, à chaque fois en arrivant j'oublie et à chaque fois en revenant je me dis que j'ai encore oublié d'en parler.

En fait, les casquettes au-dessus des feux rouges, pour éviter que les pigeons ne chient dessus… En fait, non, les pigeons ne font pas ça (j'ai bien observé). Donc, les casquettes au-dessus des feux rouges, que je ne sais pas à quoi ça sert… Et bien donc, jusqu'à ce que je commence à fréquenter les bars qui n'existent pas aux adresses qui n'existent pas, avec la cabale, la vraie, celle qui n'existe pas, je croyais comme ça que c'était de la tôle.

Ben en fait, c'est du caoutchouc.

Je ne sais pas pourquoi, mais je me demande d'un coup si je n'ai pas eu raison d'oublier ce truc à chaque fois.

3 commentaires:

iluvalar a dit…

À tout hasard, je crois que ce genre de dispositifs sont parfois mis sur le feu pour éviter la pollution lumineuse aux alentour des télescopes spatiaux.

darkoneko a dit…

>En fait, les casquettes au-dessus des feux rouges, pour éviter que les pigeons ne chient dessus…

les visieres c'est pour que ça reste visible même quand le soleil arrive dans la direction de la lampe du feu, non ?

Anonyme a dit…

Je vote Darkoneko : la pollution lumineuse, on a commencé à en parler bien après l’invention des feux rouges.

Enregistrer un commentaire