lundi 17 mai 2010

Aucun rapport

Il y a des jours où la vie est dure. Oui, je sais, c'est crétin d'ouvrir un billet avec une grande vérité tellement grande qu'elle ne veut rien dire, m'enfin bon, je cède à la facilité, il est 5 heures du mat', voila.

Ordoncques, la vie est dure, surtout vers cinq heures du mat, quand on en est à peu près à la mi-journée et que les journées durent quelque chose comme 36 heures. Et la mi-journée, c'est l'heure rêvée pour casser la graine entre deux coups de sang parce que le temps passe trop vite — c'est fou à quel point les journées de 36 heures passent plus vite que les journées de 18 — et que à ce train-là, il faudrait une semaine de journées comme ça pour finir ce qu'on a à faire.

J'ai donc essayé de me faire cuire un œuf. Oui, bon. Ça peut arriver à tout le monde. Et puis je préfère ça cuit, un œuf (c'est, je le reconnais tout de suite, une question de goût). Ça s'est passé très vite à partir de là. Est-ce à dire que le temps passe encore encore plus vite quand on pense à un œuf ? Alors j'arrive devant la gazinière, j'attrape la poêle, j'allume le machin, je prends un œuf, je toque l'œuf contre la poêle. Je profite que j'en suis là pour passer une annonce tout à fait personnelle : si vous avez une autre méthode, je suis preneur, merci, parce que l'œuf n'est pas arrivé dans la poêle. Il s'est écrasé comme une vieille merde sur la gazinière. Et on aura beau dire et on aura beau faire, ça cuit nettement moins bien à côté de la poêle que redans, un œuf. Et c'était mon dernier œuf.

Conclusion et moralité, puisqu'une histoire de cet acabit ne peut pas se finir sans une bonne petite moralité des famille, cinq heures du mat', c'est l'heure des digressions.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

"si vous avez une autre méthode"...
Faut cuire l'oeuf "avant" de casser la coquille ! ;o)
Musicaline

Anonyme a dit…

Ben, en "toquant" l'oeuf un peu moins fort contre la poêle, on peut froisser la coquille et former un creux plutôt qu'un trou, une petite zone de dépression fragile... Ensuite, on se positionne au-dessus de la poêle (puisque c'est la destination souhaitée), on fourre ses pouces dans la zone froissée et on écarte. Hop, tout est sous contrôle !

darkoneko a dit…

tu va finir par te tuer si tu continue à faire le boulot de 3 personnes tout seul...

Coyau a dit…

@Musicaline : Pas bête, j'avais pas pensé à ça. J'essaierai la prochaine fois que je vois un œuf.

@anonyme : C'est bien la méthode que j'avais tenté. Je dois manquer d'entraînement.

@darkoneko : Peut-être, mais j'aurais du temps pour me reposer…

Edhral a dit…

Je croyais que tu devais avoir une semaine calme ? :-( bon courage...

Coyau a dit…

J'admets avoir une notion de semaine assez personnelle, mais oui, cette semaine ça devrait aller. :)

Enregistrer un commentaire